Projets et baies d'églantier

lundi 28 décembre 2015


Le mois de décembre touche à sa fin sans s'être vêtu de son manteau blanc, les températures sont incroyablement douces. Il y a quelques semaines, en banlieue parisienne, je suis tombée nez à nez avec un cerisier en fleurs, exactement en même temps que la COP21. J'étais partagée entre un sentiment d''admiration pour cet arbre qui grandit et donne vie au milieu de tout ce béton et de cette pollution, et un sentiment de tristesse. Triste que notre planète soit fragilisée et déstabilisée par la faute des Hommes qui ont perdu la raison pour une croissance infinie alors que la Terre a des ressources limitées. Arrêtons de détruire ses forêts et leurs habitants, arrêtons de l'exploiter, arrêtons de l'empoisonner aux pesticides et engrais chimiques, prenons soin d'elle, observons comme elle est belle. J'aime beaucoup comment nous rappelle Pierre Rhabi que  "La Terre ne nous appartient pas, nous appartenons à la Terre".

Cette année a été plutôt grise... et si nous rendons 2016 plus verte, plus solidaire, plus durable, plus heureuse? Et si nous commençons par fleurir nos balcons, à enfourcher notre bicyclette, à partager notre voiture avec nos voisins? Nous sommes tous maîtres de demain et chaque pas nous fait avancer, aussi petit soit-il. C'est pourquoi j'aimerai apporter une petite touche de verdure à ce blog, vous parler de cuisine végétale et de local, même si j'ai posté beaucoup de recettes avec de la viande et du poisson, je ne prône pas leur consommation, j'ai réduit la quantité de "produits" d'origine animale de mon alimentation depuis plusieurs années, et ça fait plus de six mois que je n'achète plus, ne cuisine plus, ne mange plus de viande et de poisson... sauf quand je suis invitée, j'ai du mal à respecter mes principes. Je me considère donc une omnivore à tendance végétarienne. Et j'aimerai montrer qu'il n'y a pas que le lait de vache et le magret de canard qui sont agréables au palais (moins pour notre bien-être et celui de la planète) et vous donner goût aux légumes moches, aux oubliés, aux mauvaises herbes et aux plantes sauvages.


Commençons par les baies d'églantier, d'un beau rouge à croquer, poussant sur les rosiers sauvages (rosa canina), également connus sous le nom un peu savant de "cynorrhodons" ou du plus culotté "gratte-cul". La cueillette se fait généralement de septembre à décembre (au moins jusqu'à janvier pour cette année), enfilez vos gants car les rosiers ça pique, vous serez bien récompensés par leur vitamine C (vingt fois plus que les agrumes), parfait pour échapper aux vilains rhumes de ce début d'hiver. La nature est bien faite, ce qui pousse autour de nous est exactement ce dont nous avons besoin et les végétaux dotés des meilleurs nutriments veillent à notre bonne santé, au rythme des saisons. Les cynorrhodons contiennent également de la bêta-carotène (vertus anti-oxydantes et anti-cancéreuses), des vitamines B et PP (bons pour la peau, les muscles, améliorent le système immunitaire... entre autres!), de sels minéraux et d'acides organiques. Il nous veulent que du bien à condition de bien enlever les "pépins" (qui sont en fait les fruits) et les petits poils blancs tout autour qui portent très bien leur nom de poil à gratter! Je dois vous avouer que c'est un travail assez long, très slow food, mais après tout... plus c'est long plus c'est bon!

Voici deux recettes pour accommoder ces baies sucrées et se réveiller avec des petits-déjeuners vitaminés! Commençons par la plus traditionnelle, la fameuse confiture d'églantines.

Confiture d'églantines

- 500 grammes d'églantines (après avoir enlevé les "pépins" et les poils blancs)
- 500 grammes de sucre brun
- 1 citron
- 1 pomme (les pommes sauvages c'est très bien aussi... cueillez-en même 2!)

Après avoir vaillamment cueilli les cynorrhodons, lavez-les et enlevez les deux extrémités et surtout, surtout le poil à gratter. Armez-vous de patience, montez le son (du bon). Plus on est nombreux, plus c'est joyeux. Mettez le tout à bouillir (dans une casserole en cuivre si possible) avec la pomme coupée en morceaux (on laisse la peau si c'est bio) 5 ou 15 minutes, tout dépend si les fruits sont durs ou mous (après les premières gelées). Réservez l'eau de cuisson pour un smoothie ou une infusion. Mixez les fruits et remettez à cuire avec le même poids en sucre non raffiné et le jus d'un citron (gardez les zestes pour un gâteau, une vinaigrette... ou une tisane, encore et toujours!) entre 15 et 30 minutes, selon la texture souhaitée. Versez dans des bocaux bien propres préalablement stérilisés dans de l'eau bouillante durant 5 minutes. Fermez-les pots puis retournez-les. Vous pouvez déguster cette confiture à l'ancienne, sur des tartines beurrés, dans du riz au lait, avec des petits sablés, à la petite cuillère ou sur la bouche de votre amoureux -se. Vous avez vu comme la confiture a un autre goût quand on cueille patiemment les fruits et qu'on les cuisine avec amour? Et je trouve que c'est encore plus exquis quand les fruits sont sauvages, merci notre Terre-mère!


Cette deuxième recette est bien plus facile et sûrement plus adaptée à ceux qui courent partout, vous pourrez profiter des bienfaits des baies d'églantier, en vous servant une tasse fumante et bienfaisante.

Tisane d'Églantine

-  une quinzaine de cynorrhodons séchés
- les zestes d'un citron (toujours garder les zestes de citron, les faire sécher et les garder dans un sac en papier)
- deux petites branches de romarin
- un litre d'eau

Rassurez-vous, ravissez-vous, après avoir lavé les cynorrhodons, il suffit de les laisser sécher pas loin de la cheminée ou d'un radiateur pendant une bonne semaine et c'est tout!
Bon, je vous avoue que sur la photo, c'était juste quelques baies d'églantier infusées dans de l'eau bouillante... et comment dire ça n'avait aucun goût! Le deuxième essai fut plus concluant. Faire bouillir les églantines, les zestes de citron, le romarin pendant 5 minutes puis laisser infuser pendant au moins 10 minutes. Hop, avec ça fini les coups de mou! Et puis, soyez imaginatifs selon les aromatiques qui poussent sur votre rebord de fenêtre, les "mauvaises herbes" que vous rencontrez au cours d'une promenade dans la forêt et même les épices oubliées au fond du placard.


J'espère que ces recettes vous ont plu et que ce petit tournant ne va pas vous faire prendre la fuite, ça faisait déjà un bout de temps que cette idée me trottait dans la tête. Et c'est pas pour autant que je délaisserai les food portraits, j'ai ouvert ce blog pour les rencontres, les voyages, la cuisine et le partage.

Ah et j'oubliais, on peut même faire des colliers avec ces petites baies, photo à l'appui sur mon compte Instagram. "On ne joue pas avec la nourriture" mais nourrissons-nous avec plaisir!

37 commentaires

  1. J'ai ce petit arbre chez moi, je ne savais pas que l'on pouvait en faire de la tisane. Bonne fin de journée et d'année !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chouette, directement du jardin à la théière c'est encore meilleur. Belle fin d'année à toi aussi!

      Supprimer
  2. J'aime tes photos! Ca m'a rappellé mon ancien colloc qui faisait régulièrement des tisanes avec ces baies =)

    Lunie Chan - Le Blog

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Lunie chan (quel joli nom!) , rien de tel qu'une belle théière de baies d'églantier à partager :)

      Supprimer
  3. Merci pour ton gentil message sur mon blog !
    Je vais devenir une lectrice assidue du tien je crois bien ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton petit mot Lucie, hâte de lire tes aventures américaines!

      Supprimer
  4. Que je suis contente d'avoir découvert ton blog, plein de poésie, de choses simples et si bien racontées. J'aime ce mélange de recettes et de photos d'ambiance.
    Moi non plus je ne mange presque plus de viande, au départ par goût et par dégoût des images des animaux abattus, on me trouvait même très bizarre quand j'étais jeune, on me disait que j'allais être malade, en carence etc. Aujourd'hui, celà me fait sourire que ces même personnes disent qu'il faille diminuer la consommation de viande, après avoir lu des articles dans la presse, comme quoi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tes gentils mots c'est adorable, je te retourne le compliment ton blog est une vraie douceur pour les yeux et ton écriture nous fait voyager vers de beaux horizons.
      Je te comprends tout à fait, l'avis et les remarques de notre entourage ne rendent pas les choses faciles, au moins avec le temps et les médias ils réalisent que c'est important de diminuer notre consommation et les dégâts, mieux vaut tard que jamais ;)

      Supprimer
  5. J'adore ces petits arbres, c'est trop joli ! *__*
    Je découvre ton blog du coup, et félicitations pour ces posts originaux qui donnent plein de belles idées gourmandes =P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire Céline, oui les églantiers sont beaux et toute l'année!

      Supprimer
  6. Oh quelles jolies photos ! :) J'adore et cette confiture me donne envie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Camille, la confiture a un petit gout sucré-acidulé très agréable

      Supprimer
  7. Quel bel article... les photos sont superbes surtout la première et moi qui essaie de changer mon alimentation depuis quelques mois (même si ici aux Etats-Unis c'est mal barré) je suis toujours à la recherche de petites recettes et d'articles inspirants comme les tiens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Lucie, je suis contente si tu peux piocher quelques idées par ici, et ne t'inquiètes pas on peut bien manger partout, il y a beaucoup de grands magasins bio avec de bons produits aux Etats-Unis même au fin fond de l'Utah :) et si tu as de la chance tu as peut être un "farmers market" près de chez toi?

      Supprimer
  8. (oui j'ai enfin pris le temps de le lire en entier et de prendre des petites notes)

    RépondreSupprimer
  9. J'arrive ici pour la première fois. J'adore aller ainsi de blog en blog et faire ce genre de jolie découverte. De belles photos et une approche de la vie qui me parle :-) Bonne année et sans doute à bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour votre visite et votre petit mot, très belle année à vous!

      Supprimer
  10. Souvenirs d'enfance cette confiture :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait, avec un bon bol de chocolat chaud :)

      Supprimer
  11. J'ai le souvenir d'en avoir mangé en soupe en Suède, mais n'ai aucune idée de la recette!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh la chance, c'était bon? Tu m'as motivé à faire cette fameuse soupe, du coup je posterai sûrement la recette ici!

      Supprimer
  12. Chouette idée (je connaissais mais jamais essayé) et belles photos ! Ça donne envie de crapahuter par chez toi :) Je m'y mettrai dès que je retrouverai le temps d'aller faire des promenades cueillettes. Je viendrai plus souvent pas ici. Il y a tout ce que j'aime : de l'écologie, de jolies photos, des recettes saines !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Alicia pour tes petits mots, c'est adorable! Parfois il n'y a pas besoin d'aller très loin pour faire de la cueillette, les orties et les pissenlits sont vraiment partout :) Et les églantiers (rosa canina) poussent dans la plupart des sols à l'état sauvage, ils aiment beaucoup le soleil!

      Supprimer
  13. Tes photos sont vraiment jolies, ça donne envie d'aller faire de la cueillette ! Et quand on voit le résultat sur la tartine, encore plus ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Elise, cette confiture se marie délicieusement bien avec du pain complet et du bon beurre, miam miam!

      Supprimer
  14. Hello Madeleine, Joli et intéressant article. Un peu frustrée de ne pas avoir de jardin...Je pense que je vais aller me perdre dans la nature Suisse et chercher des petites baies.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Charlie pour ton commentaire, parfois un balcon ou même un rebord de fenêtre suffisent pour faire pousser quelques tomates cerises et herbes aromatiques :) L'églantier se trouve facilement à l'état sauvage, et là avec les températures qui descendent c'est justement le bon moment pour la cueillette. Et quelle chance de vivre en Suisse, ça doit être le paradis pour explorer et découvrir des petites baies!

      Supprimer
  15. J'aime beaucoup ton blog aussi, plein de jolies rencontres, de douceur et de poésie! Jolie année 2016 à toi et à tout bientôt!

    RépondreSupprimer
  16. Han la soupe a l'air tellement bonne!!!Il faut vraiment que je me remette en cuisine ;)

    RépondreSupprimer
  17. Et bien me voilà ! Tes photos sont superbes et j'aime beaucoup l'esprit de ton blog, où peut-on te suivre ?
    Originaire de l'est aussi, cet article m'a beaucoup plu, je retrouve quelque chose dans ta manière de parler et traiter une plante qui me parle vraiment.
    Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Clémentine, ton petit mot me touche beaucoup! Surtout venant de toi l'experte des plantes et des aliments sains! De quelle partie de l'Est viens-tu? :) Où me suivre... c'est une très bonne question, je suis novice en la matière de communication-blog et hormis suivre mon compte google+, je ne vois pas d'autre moyen...

      Supprimer
    2. Non sans retard je te réponds, désolée.
      Je suis originaire de Belfort, là où il fait froid l'hiver ;-) mais j'en suis partie il y a très longtemps maintenant.
      Je ne comprends rien à Google +, j'y suis alors je t'ai ajoutée, mais ça reste un mystère pour moi !
      Belle journée.

      Supprimer
  18. Tu sais quoi ? je dois encore te dire merci car je ne savais MÊME PAS que c'était "ça" des baies d'églantier ! Alors à la saison prochaine je me rappellerai de tester tes recettes. Je suis bien d'accord avec ton message de bienveillance envers notre planète. Habitant une grande ville, j'en ressens tous les jours le besoin, autant pour cette chère planète que pour moi-même. De la verdure svp ! Au passage, nous avons la même assiette en grès, j'en ai chiné quelques-unes à Emmaüs :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et moi quand je les regardais je savais même pas que ça se mangeait ahaha! Avec ce temps hivernal sans dessus dessous, il y a bien quelques avantages, les baies sont toujours accrochées sur les églantiers, donc si le coeur t'en dit... :) Où vis-tu? Il me semble dans le grand Nord ;) ? Heureusement que de plus en plus de jardins urbains et partagés voient le jour en milieu urbain et puis fleurissons nos balcons! Oui et en plus quand je vois tes assiettes (et toute ta vaisselle en général) je me dis "trop belles!" (oui même si j'ai les même ahaha) et quand je vois ce qu'il y a dedans je me dis "trop bon!"

      Supprimer
  19. j'ai adoré ton article =) moi qui me balade souvent avec mon appareil photo, dans la nature ,j'avais pris en photo cet églantier sans en savoir le nom ni ses vertus , et en tombant sur ton article , voilou que je repars avec de jolies découvertes :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Emilie pour ton commentaire et bienvenue! C'est vrai que ces rosiers sauvages sont très photogéniques, la prochaine fois tu pourras croquer dedans mais attention à bien enlever le poil à gratter :)

      Supprimer

Instagram

© Madeleine à bicyclette. Design by Fearne.