Chaï tea et épices ayurvédiques

samedi 27 février 2016


Je me souviens encore très bien de la première fois que j'ai siroté un chaï, le thé indien au lait. Chaleureusement épicé et en même temps doux et onctueux, sucré et légèrement piquant, finalement ce chaï tea me rappelait plus la sensation (je dis bien sensation car le goût est totalement différent évidemment) d'un chocolat chaud que l'un des thés verts, blancs ou même noirs que j'avais pu goûté auparavant. J'avais 15 ans, c'était au bord de la mer, à un festival de rock progressif avec mon père (non ce n'était pas une rave party entre amis, j'étais très sage à l'époque) (je le suis toujours d'ailleurs) amoureux de l'Inde qui m'a initié à ce thé (et non à la bière) (trop rebelle l'ado). Voilà, j'aurai préféré vous faire rêver et vous dire que c'était en Inde pour apprendre le yoga et où j'étais la plus cool des surfeuses entourée de beaux et mystérieux hindous mais... ça devait être dans une autre vie! La loi du karma... J'ai quand même voyagé pas très loin, au Sri Lanka où l'Ayurveda, la médecine holistique traditionnelle d'origine indienne est également très pratiquée. D'ailleurs, une amie danoise et sri-lankaise m'a dit que dans la cuisine, on choisit telle épice pas spécialement pour son goût mais plutôt pour ses bienfaits thérapeutiques. Finalement, le chaï, très apprécié dans l'Inde du Sud, est aussi bon pour le palais que pour le corps et l'esprit. D'ailleurs, exceptionnellement les photos de voyage accompagnant le thé fumant ne sont pas de moi mais de mon papa, capturées ici et là en terre indienne. On voyage le temps d'une recette pour explorer ces épices ayurvédiques.


Commençons par le gingembre, bien connu de tous, tant pour ses atouts gustatifs que thérapeutiques. Il est aussi réputé que consommé dans toute l'Asie, notamment dans la tradition ayurvédique. En Occident, on retient surtout ses fameuses propriétés aphrodisiaques. L'ingrédient parfait pour s'envoyer en l'air est doté d'un effet antiémétique (limite les nausées et les vomissements) et sera votre meilleur allié contre le mal de transport, de mer ou de l'air (comment ça, vous aviez une image beaucoup plus sexy en tête?). Il est aussi antioxydant, anti-inflammatoire, antidouleurs, il favorise la digestion (contre les gaz intestinaux, ballonnements et les coliques) (sexy, on disait) et est très efficace contre les crampes menstruelles. Et je pense que je ne suis pas la seule ici à faire une bonne décoction de gingembre dès que la fatigue se ressent ou qu'un rhume pointe le bout de son nez car ce super aliment stimule le système immunitaire, tonifie et fortifie l'organisme et réchauffe le corps (tiens, tiens). Et pour la petite anecdote, lors de mon baptême de l'air en planeur, le fait de mâchouiller un bout de gingembre frais m'a permis de profiter sereinement de la vue vertigineuse sur des dizaines de lacs, des forêts immenses, la mer au loin et même de piloter comme une pro (dixit la fille qui panique au volant d'une voiture).

On a déjà parlé de la cannelle de Ceylan ici, j'insiste sur le fait qu'elle soit antiseptique, antivirale, antifongique, ce qui fait d'elle un aliment de choix avant le printemps, pile au moment où on a envie de se réchauffer avec un bon chaï latte.

Un autre condiment au goût très parfumé et sucré, la cardamome verte de la même famille que le gingembre et le curcuma (dont on parlera dans un prochain article) est considérée comme l'une des meilleures aides digestives dans l'Ayurveda. On l'utilise depuis des millénaires pour soigner les aigreurs gastriques, la mauvaise haleine, les flatulences, l'aérophagie, les coliques, les indigestions et les troubles respiratoires (asthmes et bronchites). Rien que ça. Et puis avec son goût suave, la cardamome stimule l'esprit et a des effets euphorisants.

Plus poivré, le clou de girofle, puissant antiseptique, remplace très bien notre thym local dans une bonne tisane lorsqu'on a attrapé froid. Il est anti-inflammatoire, antispasmodique, antifongique et même anesthésiant local. En effet, en cas de rage de dents, il sera votre meilleur allié. Le girofle lutte contre l'halitose et désinfecte les plaies. Efficace en cas d'infections urinaires, de calculs rénaux ou de troubles digestifs comme l'aérophagie. Un ingrédient peu onéreux à garder bien au sec dans les placards de sa cuisine-pharmacie.

On finit avec une plante toujours originaire d'Asie mais qui cette fois-ci pousse aussi très bien chez nous, la badiane ou anis étoilé, à ne pas confondre avec l'anis vert. Elle n'est pas ancrée dans la tradition ayurvédique mais très présente dans la médecine chinoise, je l'ajoute tout de même à ma recette de thé indien épicé et revisité. Son goût anisé apporte un peu de fraicheur au thé noir et aux épices plus chaudes. La badiane est particulièrement reconnue pour ses propriétés stimulantes et carminatives,  conseillée en cas de ballonnements et de digestions difficiles. Il régule aussi les troubles de la tension artérielle et des pulsations cardiaques. La badiane est utilisée dans la pharmacopée occidentale pour obtenir un acide shikimique (j'y comprends pas grand chose mais le mot est mignon) qui sera ensuite transformé plusieurs fois pour obtenir une molécule active d'un médicament antigrippal (merci wiki).


Maintenant que vous avez sagement étudié les lunettes sur le nez, attrapez votre mortier et enfilez un tablier, je vous livre la recette de ce délicieux chaï, thé indien aux épices médicinales.

Chaï tea (pour 3 tasses)

- 10 graines de cardamome verte
- 7 clous de girofle
- 2 anis étoilés
- 1 bâton de cannelle
- 1 ou 2 cuillères à café de gingembre en poudre (ou 3 rondelles de gingembre frais... ça sera encore meilleur)
- 2 cuillères à café de thé noir
- 1 cuillère à soupe de miel (ou de sucre de coco)
- 1 tasse d'eau
- 2 tasses de lait (d'amandes, de coco ou de vache)

Préférez toujours les épices entières à celles réduites en poudre car les premières conservent bien mieux leurs propriétés médicinales. Traditionnellement, le chaï est fait avec du lait de vache mais vous pouvez tout aussi bien utiliser un lait végétal riche comme l'amande ou la noix de coco car dans l'Ayurveda, la matière grasse (le bon gras bien sûr) permet de bénéficier au mieux des vertus des plantes médicinales. Tout au long de la recette, veuillez à bien couvrir la casserole d'un couvercle pour éviter que les principes actifs ne s'échappent. Si vous optez pour la version frappée en été, vous vous régalerez tout en vous hydratant mais les bienfaits des plantes seront moins efficaces.

Commencez par écraser grossièrement toutes les épices au mortier. Faites bouillir l'eau et les épices à feu moyen pendant 10 minutes. À feu doux, ajoutez le thé noir puis le lait (préalablement chauffé à côté, c'est encore mieux), laissez infuser encore 5 bonnes minutes tout en veillant à ce que le lait ne déborde pas. Ajoutez le miel ou le sucre. Filtrez et servez bien chaud... ou très froid avec des glaçons en été, pour un chaï frappé.

Mieux qu'une simple pause café, c'est un vrai moment pour se faire du bien. Namasté!

24 commentaires

  1. Quelles magnifiques photos! C'est vrai que les épices ont des vertus très intéressantes...très chouette de lire des infos sur celles-ci, donc! Bon we à toi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui les épices sont très intéressantes tant pour leur touche d'exotisme que pour leurs vertus. Belle soirée à toi (en tout cas les rennes sont à croquer ;) )

      Supprimer
  2. Très jolies photos de ton papa :) Merci pour toutes ces infos, je suis contente d'en apprendre plus sur le chaï et toutes ces épices! Il faut que je teste la recette hihi Bisous à toi ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Camille, je vais passer le compliment à mon papa, il sera très content! La recette est ultra simple et délicieuse, j'en ai encore refais hier :) Bises!

      Supprimer
  3. Très intéressante cette liste des bienfaits de chaque épice. D'un point de vu personnel je suis en train de suivre un "régime" ayurvédique, sur le long terme pour me rééquilibrer. Assez novice dans cette discipline, j'en apprends tous les jours. Je ne sais pas si c'est la cause de mes voyages mais je suis de plus en plus ouverte à la médecine indienne qui nous veut que du bien. Je vais prendre mon temps à élaborer moi même ce chai, merci pour la recette, les explications et les photos. .. comme une envie d'aller en Inde moi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésites pas à me donner des nouvelles de ton chai tea! et du coup tu peux adapter les épices à ton "régime" et à tes goûts, je sais que certains ne raffolent pas des clous de girofle! Je suis très intéressée par le fait que tu te sois tournée vers cette médecine traditionnelle et pourquoi l'Ayurveda :) puis-je t'envoyer un petit mail? Je n'y connais pas grande chose, pour ne pas dire rien du tout, cet article parle des épices ayurvédiques mais avec une approche très occidentale à vrai dire. En tout cas c'est clair que c'est une médecine qui ne nous veut que du bien dans tout notre ensemble et à long terme, la médecine allopathique devrait en prendre de la graine ;)

      Supprimer
  4. Toutes les épices que tu cites, je les adore, surtout l'anis étoilée et la cardamone que je mets dans mes chocolats chauds ! Le Sri Lanka me tente beaucoup donc j'espère que tu posteras d'autres photos et articles dessus ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Miam cacao et cardamome, la boisson parfaite pour un goûter bien gourmand! Et j'essaierai avec l'anis étoilée c'est une bonne idée! Lorsque je suis allée au Sri Lanka, je prenais encore des photos à l'argentique (même si c'était au début de l'année 2014 ahahah) et j'imagine qu'elles n'auraient pas vraiment leur place sur ce blog. Mais si tu compte t'y rendre, je serai ravie d'échanger sur ce beau pays par email ;) madeleineabicyclette (at) gmail . com

      Supprimer
  5. Je ne suis pas fan de ce mélange avec le lait...
    Oui, on nous avait expliqué aussi au Sri Lanka que les aliments devaient s'équilibrer, chaud-froid (pas seulement la température de cuisson, mais épicé ou non...) et que nous autres, occidentaux, manquions de "chaud", ce qui crée des déséquilibres... entre autres!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec les "laits" d'amande ou de coco, c'est bien meilleur je trouve et bien plus digeste! Tout à fait entre le curry très épicé, le dhal un peu plus doux, et le curd bien frais... Au Japon, cette notion d'équilibre est très importante aussi au niveau des températures, des goûts, des textures et des cuissons. Rien de mieux que la diversité en petites quantités :)

      Supprimer
  6. Merci pour cette balade, quel dépaysement !! Les photos sont superbes, ton papa a dû faire un superbe voyage ! J'aimerais beaucoup visité l'Inde... Un jour peut être ! :)
    Et mes papilles gustatives se demandent ce que peut bien donner ta recette, je suis intriguée ah ah :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que ce thé a un côté intriguant car il n'a pas grand chose à voir avec les boissons chaudes qu'on a l'habitude de consommer en France même si on le retrouve de plus en plus dans les cafés et avec des qualités et arômes très différents. En tout cas, je te souhaite de visiter l'Inde un jour!

      Supprimer
  7. Très intéressant, merci pour cet article sur quelques épices indiennes, je les consomme bien souvent pour leur goût délicieux et leurs propriétés également.
    Je m'intéresse depuis pas mal d'années à l'Ayurveda, c'est passionnant et utile à la fois, j'ai d'ailleurs un article en préparation.
    Je vais essayer ta recette car c'est un thé que j'aime beaucoup, j'achète en général le mélange prêt dans une petite épicerie indienne d'épices, à moi de le faire maintenant.
    Belle journée Madeleine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chouette, merci Clémentine, j'ai vraiment hâte de lire ton article et d'en apprendre plus sur l'Ayurveda! N'hésites pas à me dire ce que tu en penses, une fois la recette testée :) Le mieux c'est qu'elle est modulable selon le temps, les envies, la personne avec qui on partage une tasse de thé, la santé, l'énergie, ce qui reste dans les placards...

      Supprimer
  8. Une recette c'est bien mais lorsqu'elle est accompagnée de superbes photos c'est mieux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ton passage et ton petit mot!

      Supprimer
  9. Elles sont belles tes photos!
    Et maintenant j'ai envie d'un Chaï tea...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le chai tea peut aussi nous accompagner l'été avec des glaçons pour une version frappée!

      Supprimer
  10. J'ai apprécié de lire cet article sur les bienfaits de ces épices. Par contre je n'ai toujours pas eu la chance de goûter à ce chaï tea, mais maintenant que j'ai la recette ... il n'y a plus qu'à ! Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un plaisir! Il se marierait bien avec une de tes brioches moelleuse et réconfortante à souhait... pour un goûter parfait!

      Supprimer
  11. Merci pour cet article fort intéressant et franchement les photos sont superbes j'adore ♥

    RépondreSupprimer
  12. Rien qu'à lire tes descriptions des épices et de leurs propriétés, je trouve qu'on se sent déjà mieux ! J'ai testé et adoré ta recette en ce pluvieux dimanche après-midi... Et quel délice de le sentir embaumer la maison ! J'ai remplacé le thé noir par du hojicha, c'est sans doute sacrilège, mais je n'avais pas de thé noir tout simple à la maison et je ne voulais pas polluer les épices avec du thé parfumé. Cela me donnera une bonne raison de recommencer :) Merci beaucoup pour la recette et le récit qui va avec en tout cas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les effluves de ces épices indiennes, c'est vrai qu'il n'y a rien de mieux pour donner un peu de chaleur et de réconfort lors d'un dimanche sous la pluie. Et avec du hojicha pourquoi pas, c'est plus healthy que le thé noir! En tout cas, un grand merci pour ta photo sur instagram et ton retour, tes jolis mots me touchent!

      Supprimer

Instagram

© Madeleine à bicyclette. Design by Fearne.